Qui sommes-nous ?

1. Nous sommes une Église protestante

Issues de la Réforme protestante, les Églises libres sont attachées aux grands principes de la Fédération Protestante de France, (FPF) dont voici de larges extraits :

  • A Dieu seul la gloire

Les protestants affirment que rien n'est sacré, divin ou absolu en dehors de Dieu.
Ils sont donc vigilants envers tout parti, valeur, idéologie, ou entreprise humaine prétendant revêtir un caractère absolu, intangible ou universel.
Parce que Dieu est un Dieu de liberté, qui appelle une libre réponse de la part de l'être humain, les protestants sont favorables à un système social qui respecte la pluralité et la liberté des consciences.

  • La grâce seule

Les protestants affirment que la valeur d'une personne ne dépend ni de ses qualités, ni de son mérite, ni de son statut social, mais de l'amour gratuit de Dieu qui confère à chaque être humain un prix inestimable.
L'Homme n'a donc pas à mériter son salut en essayant de plaire à Dieu.
Dieu lui fait grâce, sans condition. Cet amour gratuit de Dieu rend l'Homme apte, à son tour, à aimer ses semblables, gratuitement.

  • L'essentiel, c'est la foi

La foi naît de la rencontre personnelle avec Dieu.
Elle est offerte par Dieu, sans condition.
Tout être humain est appelé à la recevoir dans la liberté. Elle est la réponse humaine à la déclaration d'amour faite à tous par Dieu, dans la parole biblique, en Jésus-Christ.

  • La Bible seule

Les chrétiens protestants ne reconnaissent que la seule autorité de la Bible.
Elle seule peut nourrir leur foi ; elle est la référence dernière en matière théologique, éthique, institutionnelle. A travers les témoignages humains qu'elle nous transmet, la Bible est la Parole de Dieu.
Les textes bibliques dessinent des principes généraux à partir desquels chaque protestant, pour ce qui le concerne, et chaque Église, collégialement, tracent l'espace de leur fidélité.

  • Se réformer sans cesse

Les Églises rassemblent dans une même foi et espérance tous ceux, hommes, femmes et enfants, qui confessent explicitement le Dieu de Jésus-Christ comme celui qui donne sens à leur vie.
Les institutions ecclésiastiques sont des réalités humaines. "Elles peuvent se tromper" disait Luther. En référence à l'Évangile, les Églises doivent sans cesse porter un regard critique et interrogateur sur leur propre fonctionnement. Chacun doit y prendre sa part de responsabilité et être témoin de la fidélité à la parole divine.

  • Le sacerdoce universel

Parmi les principes les plus novateurs de la Réforme, le sacerdoce universel des croyants instaure une place identique, au sein de l'Église, à chaque baptisé.

Pasteurs et laïcs se partagent le gouvernement de l'Église. Les pasteurs n'y ont pas de statut à part.
Ils exercent leur ministère dans un esprit d'unité en assurant en particulier la prédication, l'animation, l'accompagnement et l'enseignement.

Voir aussi :

La Charte de la Fédération protestante de France.

2. Nous sommes une Église évangélique

Nos racines se trouvent dans la révélation biblique. Nous croyons à l'inspiration divine des Écritures et voulons annoncer le message de Dieu pour les hommes,

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son fils unique, (Jésus-Christ) afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle". (Évangile selon Jean, chapitre 3, v. 16).

Les évangéliques sont une des familles du protestantisme. Ils sont attachés à la Bible comme l'expression unique et infaillible de la révélation divine et à la conviction que l'Eglise doit être le rassemblement de ceux qui professent personnellement leur foi en Jésus-Christ. On les appelle aussi "Eglises de professants".

Une excellente description de ce que croient les Evangéliques est disponible sur le site du CNEF.

3. Nous sommes une Église libre

A l’origine, le terme "LIBRE" désignait la séparation d'avec l’État à laquelle était attachés de nombreux chrétiens tels que ceux de la Fédération des Eglises évangéliques baptistes de France (FEEBF), l’Union des Églises évangéliques libres de France (UEELF) dès sa naissance (en 1849) et d'autres encore.

Nous sommes attachés à l'indépendance de l'Église locale, tout en vivant une solidarité fraternelle avec les autres.

 

Nos convictions

Outre leur attachement aux principes bibliques de la Réforme protestante, nous croyons aussi à :

  • La communauté des croyants :

Le croyant est appelé à professer publiquement sa foi pour être admis dans l'Église locale, communauté de croyants et Église de professants.

  • L'autonomie de l'Église locale :

Représentation concrète et visible, là où elle est implantée, de l'Église universelle, corps du Christ, l'Église locale est indépendante de toute autre autorité que celle de Jésus-Christ et est appelée à assurer son fonctionnement de façon autonome. Pour ce faire, tous les membres de la communauté, associés dans un engagement volontaire, mettent en œuvre les dons qu'ils ont reçus, sous la conduite du Saint-Esprit et pour l'utilité commune.

  • L'importance de l'évangélisation :

Une de nos grandes convictions est que nul ne naît chrétien, mais que chacun est appelé à le devenir par la foi personnelle en Jésus-Christ. C'est seulement par la conversion au Christ que l'homme peut connaître une vraie libération. C'est pourquoi nos Églises s'efforcent aux côtés d'autres Églises chrétiennes d'inviter nos contemporains de diverses manières à la repentance et à la foi en Jésus-Christ.

  • La liberté religieuse :

Rendus attentifs par l'Histoire aux risques d'intolérance en matière religieuse, nous militons pour un strict respect de cette liberté fondamentale : nul n'a le droit d'imposer par la force à un autre ses propres convictions et les États ont pour mission de garantir une pleine liberté de conscience en la matière.

  • La séparation de l'Église et de l'État :

Séparées de l'État par nécessité, les Églises libres le sont aussi par conviction. A notre sens, l'État n'a pas vocation à exercer un contrôle sur les convictions religieuses des citoyens, de la même manière que l'Église doit renoncer à contraindre les hommes et à exercer une puissance temporelle. Notre mission est de servir en proclamant l'Évangile et en luttant pour faire triompher la foi, l'amour et l'espérance.

 

Pour toutes ces raisons notamment, notre Eglise est membre de l'Union des Eglises évangéliques libres de France.

 

Notre devise

Dans les choses essentielles, fidélité ;
Dans les choses secondaires, liberté ;
En toutes choses charité.

 

Historique de l'Union des Eglises évangéliques libres :

Site du Musée du Protestantisme

Relations

Notre Eglise est :

Par ailleurs, nous entretenons des relations avec l'Eglise FEG de Kehl-Sundheim dans l'Ortenau voisin.

Page mise à jour le 18/01/2018